WindowsWindows Server

Windows Server 2022 – Présentation, installation et configuration

Introduction

Dans cet article, on va voir la présentation, l’installation et la configuration de Windows Server 2022.

Lien de téléchargement du site officiel Microsoft
Lien de la vidéo du PC qui consomme peu


Il y a longtemps, j’avais fait deux articles sur Windows Server 2019 et je n’avais pas approfondi les différentes options.

Windows Server 2019 Partie 1 Installation, présentation, configuration & activation du bureau à distance

Windows server 2019 Partie 2 Installation d’un contrôleur de domaine et d’un serveur DNS

Comme le premier article de 2019, je vais commencer par vous parler de cette nouvelle version de 2022.
On va l’installer, changer le nom de l’administrateur pour des raisons de sécurité.
La suite se passe sur le PC.

Téléchargement de Windows Server 2022

Pour télécharger Windows Server 2022, il suffit de taper « Windows Server 2022 » dans Google.
Il y a le site officiel de Microsoft, pour le moment il est en anglais.
Dans le futur, il sera en français à mon avis.
Pour la version 2022, vous pouvez télécharger une version d’évaluation de 180 jours.
Il y a trois types de Windows Server 2022 :

  • il y a la version Standard,
  • la version Datacenter
  • et la version Windows Serveur on Azure (dans le cloud).
Choisir ISO
Choisir ISO


On va choisir ISO puis on remplit tous les champs et le fichier pourra être téléchargé.

Saisie des champs dans le formulaire
Saisie des champs dans le formulaire


Avec ce fichier ISO, vous pourrez soit faire une clé bootable, soit un CD.
De mon côté, je vais l’installer sur une VM (Virtual Machine / machine virtuelle) et je la déplacerai sur mon serveur NAS Synology à l’avenir afin de créer un domaine.
Vous pouvez très bien l’installer directement sur un PC ou un serveur.
J’ai fait une petite vidéo qui parle d’un PC qui parle très peu, de mémoire, c’est 16 watts de consommation
sur lequel je faisais tourner sans problème Windows Server 2019.

Installation de Windows Server 2022

Pour commencer l’installation, une fois qu’on démarre sur la clé, on arrive à cet endroit là.

Suivant
Suivant

On a ici « Réparer l’ordinateur« , un serveur c’est comme un ordinateur si un jour il y a des problèmes de démarrage sur le système d’exploitation Windows Server 2022.

Réparer l'ordinateur
Réparer l’ordinateur

On peut tout à fait démarrer sur le CD et tenter des réparations, c’est le même menu de dépannage que Windows 10.
D’abord, on va redémarrer Windows Server 2022.
Ensuite, on fait « Installer maintenant« .

Sélection de la version

Dans le programme d’installation, deux versions sont proposées : la version Standard et la version Datacenter.
Pour faire simple, la différence entre les deux est le coût d’achat de la licence mais la version Datacenter gère beaucoup plus d’HyperV que la version Standard.
Il y a quatre choix sur cet écran : soit la version Standard Evaluation et une autre ligne Expérience de bureau.
L’expérience de bureau est tout simplement un serveur avec une interface graphique.

Expérience de bureau
Expérience de bureau

Avec les choix 1 ou 3, vous allez vous retrouver avec une installation de Windows Server en ligne de commandes.
Si vous ne maitrisez pas le Powershell, le plus simple est de sélectionner Expérience de bureau.

Finalisation de l’installation

On clique sur Suivant, puis Accepter et Personnaliser.

Choix du disque dur
Choix du disque dur

Comme une installation sur Windows, vous pouvez partitionner vos disques.
Dans cet exemple, on va laisser le disque entier.
On fait Suivant et on va laisser les fichiers s’installer.

Attribution du mot de passe Administrateur

Nous voilà sur le premier lancement de la machine.
Par défaut, sur un serveur, il y a un compte Administrateur et uniquement ce compte qui est créé.

Saisie du mot de passe administrateur
Saisie du mot de passe administrateur

Un mot de passe est demandé, il faut saisir un mot de passe avec un minimum de sécurité et de complexité pour passer cette étape.
On se retrouve sur l’interface de connexion, on saisit le mot de passe et le bureau peut se charger.

Connexion à la session Administrateur
Connexion à la session Administrateur

Premier démarrage du serveur

Une fenêtre avec Windows Admin Center s’ouvre, on peut fermer, je ferais peut-être un article à ce sujet plus tard.

Fenêtre Windows Admin Center
Fenêtre Windows Admin Center

On se retrouve sur l’interface de la gestion du serveur, cette fenêtre doit se lancer automatiquement.
Si ce n’est pas le cas, il faut aller chercher Gestionnaire de serveur dans le menu Démarrer.

Gestionnaire de serveur épinglé au menu Démarrer
Gestionnaire de serveur épinglé au menu Démarrer

Présentation du tableau de bord

Contrairement à une machine utilisateur, tout se passe à partir de cette interface de gestion.
Par exemple, si on fait un clic droit > Gérer comme sur une machine Windows, ce gestionnaire est ouvert.
A gauche, on a le tableau de bord : pour le moment il y a qu’un seul serveur.
Ensuite se grefferont à gauche tous les rôles du serveur.

Liste des rôles et des fonctionnalités Windows Server 2022
Liste des rôles et des fonctionnalités Windows Server 2022

Donc si on ajoute un rôle Serveur DHCP, il sera ajouté ici.
Via les menus à gauche, on pourra aller vers les différents rôles du serveur.

Gérer le serveur et Outils
Gérer le serveur et Outils

En haut à droite, on a le menu Gérer et Outils, c’est ici qu’on viendra chercher les rôles qu’on veut ajouter ou supprimer sur l’évolution de notre réseau.
Dans cette rubrique, on a tous les menus : par exemple, la gestion de l’ordinateur.

Création d’un nouvel utilisateur

Je vais en profiter pour un autre utilisateur.

Création d'un nouvel utilisateur
Création d’un nouvel utilisateur

On fait un clic droit > Nouvel utilisateur > on va l’appeler KlinkPC38!
Je mets des majuscules, des minuscules, des chiffres et un caractère spécial par sécurité.

Point sécurité et mot de passe

En fait, les attaques de serveur se passent notamment par la méthode dite « bruteforce« .
Les attaquants vont essayer tous les mots de passes et identifiants possibles et imaginables.
Souvent, l’identifiant reste sur Administrator ou Administrateur car les gens ne prennent pas la peine de le modifier.
C’est une faille de sécurité assez importante.

Fin de la création du nouvel utilisateur

On va créer un autre utilisateur avec un mot de passe assez compliqué.

Choix du mot de passe et des options du compte
Choix du mot de passe et des options du compte

On décoche la première ligne qui concerne le changement du mot de passe à la prochaine ouverture de session.
On ferme et l’utilisateur créé apparait.

Ajout de ce nouvel utilisateur dans le groupe Administrateurs

On va aller dans Groupes et on va le mettre dans ce groupe Administrateurs pour qu’il ait les mêmes droits que l’utilisateur par défaut « Administrateur« .

Ajouter l'utilisateur créé au groupe Administrateurs
Ajouter l’utilisateur créé au groupe Administrateurs
Vérification du nom d'utilisateur saisi et validation
Vérification du nom d’utilisateur saisi et validation

On applique, on fait OK, on se déconnecte de la session Administrateur.

Reconnexion sur le compte fraichement créé

On va se connecter en tant que KlinkPC38!

Connexion en tant que KlinkPC38!
Connexion en tant que KlinkPC38!

Le bureau va être créé car c’est la première connexion avec ce compte.
Le gestionnaire de serveur est lancé automatiquement, comme précisé plus haut dans l’article.

Désactivation de l’ancien compte Administrateur

On va retourner dans Gestion de l’ordinateur.
Cette fois-ci, on va aller sur Utilisateurs, faire un clic droit sur Administrateur > Propriétés et on coche « Le compte est désactivé« .

Désactivation du compte Administrateur
Désactivation du compte Administrateur

De cette façon, il n’est plus possible aux attaquants d’essayer de se connecter avec ce compte car il est verrouillé.
Voilà pour cette parenthèse sécurité.

Vue sur le tableau de bord et ses messages

Pour continuer sur le gestionnaire de serveur et son tableau de bord, vous verrez ici les soucis et les services qui n’ont pas redémarrés.

Notifications du Gestionnaire de serveur
Notifications du Gestionnaire de serveur

Il suffira de cliquer sur les différents évènements : dans notre cas, le serveur a crashé, on peut masquer la notification.
Dans les services, on peut aller regarder : on peut les lancer manuellement via un clic droit.

Relance des services manuellement si besoin
Relance des services manuellement si besoin

Parfois, ce n’est pas des erreurs critiques qui s’affichent.
Visuellement, on voit tous les services qui sont listés sur ce tableau de bord.

Activation du contrôle à distance (RDP)

On va activer le contrôle à distance.

Accès au bureau à distance
Accès au bureau à distance

Désormais c’est simple sur Windows Server 2022 : on fait un clic droit > Système > Bureau à distance
et on peut activer cette option.
Ensuite, vous pouvez ou pas rendre le PC détectable.

Activation du bureau à distance
Activation du bureau à distance
Paramètres du bureau à distance
Paramètres du bureau à distance

Ajout de nouveaux utilisateurs pour l’utilisation du RDP

On peut aussi sélectionner les utilisateurs qui peuvent accéder au serveur à distance.
Par défaut, l’administrateur est déjà autorisé mais si vous voulez autoriser une autre session.

Ajout d'un utilisateur au bureau à distance
Ajout d’un utilisateur au bureau à distance

Le bon procédé est que chaque administrateur ait son identifiant, cela permet une traçabilité de ce qui est fait.
Vous pouvez rajouter le nom des autres administrateurs qui sont autorisés à se connecter en bureau à distance (RDP).
RDP veut dire Remote Desktop Protocol et correspond à votre connexion de bureau à distance (c’est la même chose mais en anglais).
Maintenant que le bureau à distance est activé, on va changer le nom de machine.

Changement du nom de machine

Cela va être mon contrôleur de domaine donc je vais l’appeler SERV-DOM

Renommer le PC
Renommer le PC

On redémarrera plus tard.

Attribution d’une IP fixe au serveur

On va désormais lui attribuer une adresse IP fixe, c’est une étape très importante pour les serveurs.
Si vous ne connaissez pas votre adresse IP, il suffit de faire un clic droit sur le menu Démarrer, Exécuter, tapez « cmd« , Entrée et tapez « ipconfig« 

Exemple de la commande ipconfig
Exemple de la commande ipconfig

Ainsi, on voit qu’on est en 1
Ma passerelle est en 1.1
Je vais donc adapter l’adresse du serveur à cet adressage.
On va dans Paramètres > Réseau > Ethernet > Centre Réseau et Partage > Modifier les paramètres de la carte réseau > la carte réseau s’affiche

Clic droit > Propriétés > on décoche Protocole Internet version 6 > on va sur Protocole Internet version 4
et je vais saisir l’adresse suivante : 192.168.1.249

Décocher Protocole Internet version 6
Décocher Protocole Internet version 6
  • Passerelle par défaut : 192.168.1.1
  • Serveur DNS préféré : 192.168.1.1
  • Serveur DNS auxiliaire : 8.8.8.8 (DNS de Google)
Saisie de la nouvelle adresse IP du serveur
Saisie de la nouvelle adresse IP du serveur

On valide en faisant OK.
Si on ré-ouvre une invite de commandes en tapant ipconfig, on voit bien que le serveur est en adresse IP : 192.168.1.249

Vérification de l'adresse IP
Vérification de l’adresse IP

Maintenant, je vais redémarrer le serveur pour qu’il puisse appliquer la modification du nom de machine.

Connexion en RDP pour vérifier le bon fonctionnement

Après on va pouvoir se connecter en RDP pour valider toutes les opérations.
On se reconnecte du côté serveur et de l’autre côté (Windows 10), on va se connecter en RDP.

Vous allez voir que la session sera fermée côté serveur au moment de la connexion en RDP côté Windows 10.

Avertissement du certificat de sécurité
Avertissement du certificat de sécurité

Un message concernant le certificat s’affiche : c’est normal.
Il y a qu’une seule session active avec le même utilisateur donc la session côté serveur est fermée pour l’ouvrir côté RDP.

Connexion au bureau à distance avec succès
Connexion au bureau à distance avec succès

Conclusion

Voilà pour ce premier article de présentation, d’installation et de configuration sur Windows Server 2022.
Dans les prochains articles, on verra pleins d’autres choses comme le DNS, le DCHP.

Afficher plus

Yves KLINGER

Passionné d'informatique depuis plus de 20 ans, touche à tout, j'essaie d'expliquer l'informatique pour qu'il soit compris par le plus grand nombre et pour que vous puissiez vous dépanner à bas cout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page